Le simulateur fête ses dix ans

Un port plus vrai que nature

Article paru dans Paris Normandie et Le Havre Presse le 07/11/2014

Simulateur-10-ansÉquipements. Cela fait dix ans maintenant que la station de pilotage le Havre / Fécamp dispose d’un simulateur. Un outil précieux

Ce jour-là, le pilote a parfaitement réussi son approche dans l’avant-port malgré un trafic dense. Mais tout à coup, son chef machine lui indique une avarie alors que le navire se trouve à quelques encablures seulement des paquebots sagement amarrés à la Pointe de Floride…

Que l’on se rassure : ce scénario catastrophe fait partie des nombreux exercices que les pilotes maritimes de la station Le Havre / Fécamp ont à faire tout au long de leur carrière. Et pour ce faire, le simulateur permet d’imaginer tous les cas de figure. Cela fait dix ans que le précieux outil est utilisé par les pilotes.

Nous l’avons inauguré le 14 octobre 2004 pour être précis… Il a représenté pour nous un investissement d’un million d’euros, soit l’équivalent d’une pilotine se rappelle Pascal Olier, l’actuel président de la station Le Havre/Fécamp.

Passerelle à l’identique

Avant cette date, la formation consistait à tourner en double et à franchir différents échelons en fonction de la longueur des navires. Si ce système qui a fait ses preuves est toujours en place, le simulateur, lui, permet de compléter et d’enrichir encore l’expérience des pilotes. Avec l’augmentation de la taille des navires, on peut même dire que c’est une nécessité aujourd’hui… Le simulateur a constitué à l’époque une véritable révolution dans un milieu maritime assez conservateur. Le défi a également été de trouver des méthodes de formation pour l’optimiser. Avant d’avoir notre propre outil, nous avions visité des simulateurs aux Pays-Bas. Nous nous sommes également intéressés à l’époque à celui d’Air France ajoute le responsable.

Un jeune pilote effectuera des exercices cinq à six fois par an, un pilote plus expérimenté deux à trois fois. Au simulateur, c’est un instructeur chevronné qui est aux manettes. C’est lui qui imagine les scénarios, les conditions météo, l’intensité du trafic maritime, les pannes etc. C’est encore lui qui mène avec les pilotes le briefing et le débriefing. Pour avoir une représentation exacte du port du Havre, mais également de celui d’Antifer et de Fécamp, des images satellites ont été modélisées. Dix écrans sur lesquels sont projetées les images permettent d’avoir une vision à 360 degrés. Et c’est criant de vérité. Sur une passerelle aménagée à l’identique, le pilote manœuvre comme sur un vrai navire. Même le passage des mouettes dans le ciel n’a pas été oublié. Pas étonnant alors que le pilote puisse être stressé face à un scénario qu’il ne connaît pas d’avance. Cela permet d’acquérir les bons réflexes en cas de problème… confie Pascal Olier.

F.H.

Arrivée de la vedette « Saint Nicolas »

Vedette_st_Nicolas_trio2-resize
Vendredi 18 juillet vers 18h00, notre nouvelle pilotine, la Saint Nicolas, a rejoint la station du Havre. Construite par les Chantiers SIBIRIL TECHNOLOGIES, à Carantec, la vedette verte, blanche et orange, est notre cinquième de la série ORCA dessinée par le cabinet d’architecte Pantocarène.

D’une longueur de 15.56 mètres pour une largeur de 4.8 mètres, la vitesse à la mer peut attendre 24.5 noeuds et la puissance installée est de 2x500cv.

Elle est armée par deux marins : un patron et un matelot-graisseur. La « Saint Nicolas » remplace au Havre la « Françoise De Grâce », vendue en juillet 2013 aux services des Phares et Balises Français.

Test de redressement de la vedette « Saint Nicolas »

Escale test d’un triple E au Havre

Magleby_Maersk_8

Un événement pour les pilotes de la station et la communauté portuaire Havraise !

Le Magleby Maersk, 6ème navire de la série des Triple E, a fait relâche hier au Havre pour une escale Test. Arrivé sur rade vers 19h00 et aussitôt servi par 2 pilotes du Havre, le navire a passé les digues vers 20h00 pour finalement s’accoster au poste « Havre 8″  du terminal Porte Océane vers 21h30.

Avec ses mensurations exceptionnelles (399 x 59 x14.5 pour 18,270 tu), ce navire est affecté à la ligne Europe Asie AE10 de Maersk. D’un format légèrement supérieur au CMA CGM Marco Polo, il présente un singularité pour les manœuvriers : il possède 2 lignes d’arbre entrainées par deux moteurs Diesel de 41.000 chevaux chacun. Une configuration rare sur les porte conteneurs modernes puisque les derniers ainsi équipés remontent aux années 70 avec des navires tels que les ‘Korrigan’, ‘Ben Alder’ et autres ‘Encounter Bay’ … Le Magleby Maersk dispose cependant de 2 safrans, gage d’une meilleure manœuvrabilité !

Appareillé à midi, il fait route ce soir vers le port de Tanger Med.

Magleby_Maersk_1Magleby_Maersk_2Magleby_Maersk_4Magleby_Maersk_5Magleby_Maersk_6Magleby_Maersk_7Photographies : Eric Houri

50 lignes régulières de navires porte conteneurs au Havre

CMA_CGM_Titan

Premier port Français pour le conteneur, le port du Havre compte aujourd’hui une cinquantaine de lignes régulières desservant l’Afrique, l’Amérique du Nord, du Sud et Centrale, l’Asie et l’Océanie. Avec les projets de mise en place des grandes « Alliances opérationnelles » que sont ou seront P3, G6, CKYHE, bon nombre de lignes régulières sur les trades « Est – Ouest » vont évoluées, voir le jour ou disparaitre. État des lieux avant les grandes manœuvres !

Télécharger l’inventaire

Concours pour le recrutement de 2 pilotes

Vraquier_chenal

La station est heureuse d’annoncer l’ouverture d’un concours pour le recrutement de 2 pilotes en juin 2014. Le concours débutera le mardi 12 juin 2014.

Les candidats doivent être titulaires soit du brevet de capitaine de première classe de la navigation maritime, soit du brevet de capitaine de deuxième classe de la navigation maritime, soit du brevet de capitaine, être âgés de 24 ans au moins et de 35 ans au plus, à la date du concours.

Ils doivent réunir, à la date d’ouverture du concours, six ans de navigation effective, sur les bâtiments armés de l’état ou de la marine marchande, dont quatre ans au moins au service pont.

Le programme de connaissance spécial exigé pour les candidats aux fonctions de pilote pour la station du Havre est fixé en annexe du règlement local.

Plus de détails …